Bébé RGO (Reflux Gastro Œsophagien) & naturopathie

Qu’est-ce qu’un bébé RGO ?

C’est un bébé qui souffre de Reflux Gastro Œsophagien.

Le clapet de l’œsophage est considéré comme étant immature, aussi, il dysfonctionne et laisse remonter les liquides de digestions qui donnent une sensation de brûlure intense lors de leurs passages. Cela va concerner directement l’estomac, l’œsophage, les bronches, la gorge, le conduit ORL tout entier et parfois même, les yeux.

C’est un bébé qui :

  • Vomis, régurgite de manière visible ou invisible (ravalement) ou paraît s’étouffer soudainement pour ces mêmes raisons
  • A une haleine acide qui peut rappeler l’odeur du vinaigre
  • A une respiration sifflante
  • Pleure de manière quasi incessante, se frotte le nez, les yeux
  • A le nez, les yeux rouges
  • Boit goulument son biberon pour apaiser les brûlures mais pleure juste après l’avoir terminé dès que celles-ci recommencent
  • A des difficultés à faire la sieste en journée sauf la nuit car il tombe d’épuisement

Adaptations au quotidien :

Il va falloir TOUT rehausser et incliner : lit, tapis de change, tapis d’éveil, matelas de la poussette. . Il existe des coussins spéciaux qu’on glisse sous les matelas et vendus dans le commerce prévus à cet effet. Il existe également des cales bébé pour éviter que votre bébé glisse et se retrouve tout au bas de son lit incliné.

Votre bébé ne peut pas être posé ? Soulagez vos bras, votre dos grâce au porte-bébé ou écharpe de portage. Certaines sages femmes peuvent vous indiquer les techniques de nouages. Renseignez-vous.

Enfin, privilégiez absolument les vêtements et positions qui ne compriment pas le ventre du bébé (évitez par exemple les pantalons à élastique à la taille).

Traitement médical :

Il existe des inhibiteurs de la pompe à protons ou IPP (Inexium) ainsi que des pansements gastriques (type Gaviscon) qui pourront vous être délivrés sur ordonnance avec un suivi et accompagnement selon les étapes franchies par l’enfant. En général, 48 à 72h après leurs prises, celui-ci va expérimenter plus de confort, moins de brûlures et commence à pouvoir se reposer – enfin !

J’entends beaucoup de parents se questionner sur la prise d’un traitement par leur nourrisson qui a un organisme tout neuf. Cela les tracasse fortement et c’est absolument légitime !

Néanmoins, outre ma position de naturopathe qui intervient en complément de la médecine allopathie et non à l’encontre de celle-ci, j’ai moi-même fait le choix d’administrer ce traitement à mon fils lors de sa première année pour les raisons suivantes : les brûlures générées par les fluides gastriques ont des répercussions sur la santé qui sont réelles et concernent l’audition, la vue, les bronches avec développement possible d’asthme. Le traitement inhibiteur permet de « casser » l’acidité pour que cela ne brûle plus lors des reflux. Mon garçon n’en garde aucune séquelles de par la combinaison d’un traitement médical, d’un accompagnement en naturopathie et de soins hebdomadaires chez un kinésithérapeute/ostéopathe.

Kinésithérapie / Ostéopathe :

Il y a des positions que votre bébé n’expérimentera pas sauf s’il est accompagné : le passage dos/ventre, le 4 pates. Tout ce qui favorise les vomissements puisqu’on met la tête en bas.

On sait désormais qu’il est important d’acquérir toutes les étapes de la motricité pour pouvoir marcher correctement, puis lire, puis écrire.

Votre pédiatre ou médecin pourra vous prescrire des séances pour aider votre bébé à intégrer ces mouvements. Celui-ci vous montrera très certainement des exercices à faire quotidiennement.

Bébé RGO et naturopathie :

Le système immunitaire de votre enfant se situe notamment dans son ventre et plus précisément dans ses intestins qui sont donc mis à mal par les reflux entrainant une fuite des bonnes (et mauvaises) bactéries.

La naturopathie va pouvoir accompagner votre enfant pour reconstituer intelligemment cette flotte de microscopiques soldats qui va lutter contre les infections des premières années de nos petits. Et qui est donc hautement précieuse.

Nous allons pouvoir vous conseiller une alimentation adaptée aux besoins de la croissance de votre bébé, de ceux la diversification et qui agira aussi en renfort dans le traitement du RGO. Ce qui permettra aussi de veiller à ce que l’enfant ne soit pas carencé.

Enfin, nous pourrons voir ensemble les activités pour l’accompagner sur le volet psycho-émotionnel afin d’exprimer la douleur, voire même de l’estomper.

Côté bébé :

Ce petit être tout neuf commence dans la vie en expérimentant la douleur et ça nous brise le cœur à raison !

Il faut veiller à ce qu’il ait des temps de repos pour son bon développement moteur et neurologique mais cela semble être mission impossible compte-tenu de son quotidien et de sa motricité en évolution. Même de petites siestes de 45 minutes à 1 heure en portage seront bénéfiques.

Un petit conseil toutes fois : tant que les postures ne sont pas naturelles, ne forcez pas ! La station assise n’est bonne que lorsqu’elle est acquise, votre kinésithérapeute pourra vous accompagner à ce sujet.

Côté parent :

Votre enfant demande énormément vos bras. Contrairement aux remarques que vous entendrez : non, il n’est pas capricieux ! La verticalisation est la seule position qui le soulage et avant ses 1 an, il ne sera pas capable de tenir cette position seul.

Imaginez-vous en train de vomir plus qu’une dizaine de fois par jour et ce, tous les jours. Vous êtes un nourrisson, puis un enfant en bas âge et les bras réconfortant de votre maman, de votre papa vous semblent être le meilleur refuge au monde.

Ne l’en privez pas. Cela renforce la confiance qu’il a en vous, l’aide à dépasser cette période difficile et douloureuse.

Vous, vous entendez 1001 remarques sur votre gestion de la situation, sur votre stress que vous communiqueriez à votre enfant mais la réalité est que l’entendre pleurer en permanence sans pouvoir le soulager vous épuise moralement et physiquement. Vous ne pouvez pas le poser pour dormir ou même manger, prendre une douche, boire un thé ou appeler une copine.  C’est du vécu. Mais “accrochez vos ceintures” car cela passera !

Il sera important également de prendre soin de vous dans l’attente de la résolution pérenne de cette pathologie. Et là encore, la naturopathie pourra vous accompagner sur les volets de votre hygiène de vie et de la récupération émotionnelle.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s